jeudi 5 août 2010

Les maladies du chat...




Le coryza:
Maladie contagieuse due à des virus de différents type qui se traduit par une atteinte des voies aériennes supérieures (éternuements répétés, écoulement ou pus au niveau des narines, ulcérations dans la bouche, conjonctivite c'est à dire que les yeux coulent, sont rouges parfois présence de pus). Le traitement fait appel à des antibiotiques pour éviter les surinfections ( les virus créent les premières lésions sur lesquelles viennent se développer des bactéries (sensibles elles à certains antibiotiques)), à du sérum, à des nettoyages des yeux et du nez avec des produits adaptés. Prévention: le vaccin est efficace dés 7 à 8 semaines d'âge. Rappel un mois après puis tous les ans. Complications ultérieures: passage au mode chronique avec résurgence régulière de ces symptômes d'où l'intérêt de bien vacciner son ou ses chats.



La rage féline:
C'est une maladie causée par un virus, elle est toujours mortelle, elle
peut atteindre de nombreuses espèces animales et l'homme. Le renard et le chien sont très souvent incriminés lors de cas de rage. Mais il ne faut pas oublier que le chat peut être atteint par la rage et la transmettre.

La répartition géographique de la rage:
La rage est une maladie présente partout dans le monde (sauf sur le continent océanique). En France, elle reste rare mais le risque existe toujours.
Le mode de transmission:
Le virus est fortement concentré dans la salive des animaux porteurs. La transmission de la maladie se fait principalement par morsure d'un animal porteur du virus, et cela même avant qu'il n'ait des symptômes de la maladie. C'est la raison pour laquelle toute morsure doit être prise au sérieux, même si l'animal est apparemment sain.
Les symptômes de la rage:
Lorsqu'un animal est mordu par un autre animal porteur de la rage, le virus pénètre dans la peau de l'animal mordu. Puis le virus va contaminer le cerveau (il va y aller en cheminant par les nerfs) puis les glandes salivaires et tous les autres tissus de l'animal.
L'incubation du virus, c'est-à-dire le temps qui s'écoule entre la morsure et les premiers symptômes est assez courte chez le chat: 15 à 30 jours.
Il existe deux formes d'expression de la maladie chez le chat :
•La forme dite « furieuse »:

C'est la plus connue, c'est l'image que l'on a tous de l'animal agressif qui salive. C'est cependant la forme de rage la moins fréquente chez le chat (seulement 20% des chats atteints par la rage présentent une rage «furieuse»). Le chat change alors de comportement brutalement. Il devient agressif s'il était auparavant gentil, ou au contraire, le chat atteint par la rage devient très câlin s'il était indifférent.
Il peut également devenir peureux.Il bave beaucoup, il est perpétuellement excité, le son de ses miaulements change. Il devient très sensible à toute stimulation, réagissant de façon très agressive lors du moindre bruit. Il éprouve des difficultés à se déplacer, puis se paralyse progressivement. Le chat meurt quelques jours (4 à 5) après le début des symptômes.
•La forme paralytique (ou rage dite « muette »):
C'est la forme la plus fréquente chez le chat (80% des cas). Elle est nettement moins caractéristique. Le chat présente une paralysie des muscles de la mâchoire, il a des difficultés à ouvrir la gueule. Il salive abondamment. La mort survient systématiquement en quelques jours. Toutefois ces symptômes peuvent également correspondre à de nombreuses autres maladies. Ne vous inquiétez pas outre mesure si votre chat présente un de ces symptômes.
Dans ce cas, consultez votre vétérinaire au plus vite qui examinera votre chat, et qui souvent vous rassurera. N'oubliez pas que la vaccination existe et qu'elle est très efficace.
Le diagnostic de la rage:
Il repose sur l'évolution des symptômes nerveux. C'est pourquoi il est interdit d'euthanasier un chat qui a mordu un être humain avant un délai de quinze jours. Le garder en observation est le seul moyen de savoir s'il était vraiment malade ou s'il a pu transmettre la maladie.
Le diagnostic définitif devra être toutefois confirmé dans tous les cas par examen microscopique de coupes du cerveau et par inoculation à des cellules en culture dans des laboratoires habilités.
http://www.wanimo.com/fr/chats/fiches-sante/maladies-du-chat-cc11/la-rage-feline-cf51/#




La chlamydiose ( chlamydia psitacci):
Maladie infectieuse entrainant des symptômes proches de ceux du coryza. cf ce terme au dessus. le traitement fait appel à des antibiotiques et des soins locaux. Prévention: des vaccins existent. Certains entrainent parfois de fortes réactions vaccinales. C'est pourquoi pour l'instant cette vaccination est beaucoup moins fréquente que la vaccination "classique" typhus/coryza/leucose.


La PIF ou péritonite infectieuse féline:
Maladie due à un virus, contagieuse, qui touche surtout les chats jeunes. Les symptômes sont trés variés: péritonite, hépatite, diarrhée, muqueuses jaunes ....Une fois les symptômes déclarés l'évolution se fait en quelques semaines vers la mort. La forme la plus classique se caractérise par un chat présentant un gros ventre. La ponction permet de retirer un liquide jaune citron caractéristique. le diagnostic est difficile: nécessité d'analyses de sang répétées avec différentes techniques. Les tests rapides ne sont que de peu d'intérêt dans ce cas. pas de traitement efficace. pas de vaccin disponible en France. Dans les effectifs , isoler les animaux malades et désinfecter les cages aussi souvent que possible.

La PIF peut présenter deux formes principales :

•la forme humide avec formation d'épanchements liquidiens:
les cavités naturelles de l'organisme du chat se remplissent d'un liquide produit par ses propres cellules du système de défense immunitaire.
Ce liquide qui peut remplir l'abdomen, le thorax, ou les deux organes est une gêne dans leur fonctionnement :
◦gène respiratoire si le liquide est présent dans le thorax,
◦problèmes digestifs si le liquide se situe dans l'abdomen.
•la forme sèche
qui peut atteindre n'importe quel organe (souvent plusieurs en même temps). Il y a alors défaillance des organes atteints. Pour le foie on notera par exemple une jaunisse, des troubles digestifs...




Le FUS(anglais)ou SUF(français) ( "calculs urinaires"):
Le syndrome urologique félin est constitué par un ensemble de symptômes: douleur au ventre, difficultés à uriner (voire pas d'urine du tout, n'attendez pas pour voir, courez chez votre vétérinaire!) , parfois du sang dans les urines, l'état général est affaibli. Consultation vétérinaire obligatoire. Le traitement peut nécessiter de poser à demeure une sonde urinaire, de perfuser le chat et de l'hospitaliser pendant plusieurs jours. Attendre pour voir peut entrainer le décès du chat par blocage des reins ( mécanique ou infection).le plus souvent la cause est liée à la présence de calculs urinaires qui provoquent une irritation des voies urinaires voire leur blocage. Trés fréquent avant que les fabricants de croquettes pour chat ne corrigent la composition des croquettes pour minimiser ce risque. C'est pourquoi nous ne saurions trop vous conseiller de donner à manger des croquettes adaptées, de marque connue et conçues pour éviter ces fameux calculs. Certains chats sont de toute manière prédisposés à ce genre de problème et le recours à la chirurgie chez le chat mâle devient alors indispensable.


Les abcés:

Trés, trés fréquents sur les chats vivants en partie à l'extérieur. D'où l'intérêt de castrer les matous et les matounes, ce qui les rend moins agressifs...trés souvent, nécessiter d' endormir le chat pour faire les soins, traitement antibiotiques adaptés, et petite chirurgie.

La maladie des griffes du chat:
Cette maladie est due à une bactérie. Elle passe souvent inaperçu chez les chats. Elle entraine chez l'homme une affection le plus souvent bénigne à la suite d'une griffure: fièvre, ganglion développé. Une prise de sang permet le diagnostic. Traitement antibiotique: tétracyclines pendant 2 ou 3 semaines. Le principal mode de transmission entre chat est constitué par les piqures de ....puces !! D'où l'intérêt de lutter efficacement contre ces petites bêtes.


Les vomissements:
Trés fréquents chez le chat et souvent normal: boules de poils, nourriture prise trop rapidement... Si vous trouvez des boules de poils dans les vomissements il existe des traitements adaptés: éserine, huile de paraffine...Si votre chat est en pleine forme vous pouvez également le vermifuger avec un produit adapté vers plats/vers ronds. Attention, si votre chat "n'est pas en forme", il vaut mieux consulter un vétérinaire, le vomissement peut également être du à une infection ou à une occlusion qu'il conviendra de traiter.


La diarrhée:Fréquente également, les causes sont nombreuses. Grosso modo, si votre chat est en forme vous pouvez dans un premier temps le vermifuger, le mettre à la diète de nourriture (eau à volonté) pendant 24 heures et veiller à lui donner une alimentation équilibrée ( croquettes de préférence, une seule marque). Attention au lait de vache, trop riche en sucre qui déclenche facilement des diarrhées sur certains individus. Si votre chat n'est pas en forme ou s'il maigrit, il vaut mieux consulter un vétérinaire. Dans le doute idem. En effet certaines pathologies lourdes peuvent commencer par une simple diarrhée ( leucose, FIV etc...).

Le typhus:
Maladie due à un virus, très contagieuse, entraînant l'apparition de vomissements et de diarrhée, avec un état d'abattement important et en général une forte fièvre. L'analyse de sang montre une diminution forte du nombre de globules blancs, tue souvent les chatons en bas âge; mais parfois aussi les chats adultes. Traitement à mettre en oeuvre: stopper les vomissements, réhydrater, antibiotiques pour éviter les complications (rappel: les antibiotiques sont inefficaces sur les virus). Prévention: un vaccin efficace à mettre en place dés 7 à 8 semaines d'âge. Rappel un mois après puis tous les ans.

L'asthme:
Ressemble à l'asthme humain. Difficultés respiratoires importantes. L'origine exacte est souvent difficile à déterminer. Le traitement fait appel aux corticoïdes ou aux modulateurs de l'immunité soit en comprimés soit en nébulisation.

Le sida ou FIV (anglais)ou VIF(français):
Feline immunodeficience virus ou virus de l'immunodéficience féline, peu importe, ce virus est redoutable et ressemble beaucoup à celui de l'homme même si pour l'instant on n'a jamais pu démontrer une quelconque contagiosité à l'homme. Ce virus se transmet par griffures ou morsures ( sang).le diagnostic fait appel à des prises de sang. Les symptômes sont très variés puisque le virus provoque un effondrement progressif des défenses de l'organisme. Un chat peut être "séropositif" pendant de nombreuses années sans présenter le moindre symptôme. Alors ne vous précipiter pas sur l'euthanasie à la première faiblesse...pas de traitement efficace, pas de vaccin, du moins en France même si le bruit court qu'en 2005 ou 2006 on pourrait voir venir un vaccin Sida made in USA...

La leucose:
Maladie due à un virus redoutable puisqu'il tue souvent le chat après quelques années d'infection "silencieuse". Ce virus se transmet de chat à chat par simple léchage. Certains chats se débarrassent du virus sans que l'on sache ni comment ni pourquoi: alors pas de précipitation sur l'euthanasie...Cette maladie se traduit sur le plan clinique par des symptômes très variés; le virus diminue en effet les défenses de l'organisme et la mort survient en général après une infection par un germe opportuniste. Pas de traitement efficace: une transfusion à partir d'un chat sain permet parfois des rémissions de 6 mois...prévention: un vaccin peut être administré dés 7 à 8 semaines d'âge. Rappel un mois après puis tous les ans.


La majorité des informations viennent de: http://www.animols.com/csctlechaton.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire